dimanche 21 août 2016

Comment Tarantino et Lucy Liu ont aidé à immortaliser le combat le plus sanglant du water-polo

"La demi-finale Hongrie/URSS des JO de Melbourne (1956) a viré au pugilat sur fond de révolte anticommuniste matée par Moscou. Un documentaire relatant cette page d’Histoire compte l’actrice américaine révélée par «Ally Mc Beal» et le papa de «Pulp Fiction» parmi ses producteurs exécutifs.
Soixante ans après, l’image choque toujours. Un grand gaillard quitte la piscine dans laquelle il nageait pour consolider la couronne d’Helsinki (1952). L’hémoglobine envahit et rougit sa joue tuméfiée. Ervin Zádor vient de se prendre une énorme châtaigne infligée par son vis-à-vis soviétique Valentin Prokopov, agacé d’être traité de «loser». Les deux équipes sortent les poings et la police australienne stoppe les hostilités. Victoire 4-0 de la Hongrie sur tapis vert puis médaille d’or contre la Yougoslavie." La suite sur slate.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire