samedi 27 août 2016

Pour Orbán, les migrants sont du "poison". Il veut donc les repousser avec une nouvelle clôture

"Parce que pour Viktor Orbán, une clôture de barbelés ce n'est pas suffisant pour empêcher les migrants et les réfugiés d'entrer en Hongrie, le premier ministre hongrois veut en construire une deuxième. Les raisons qu'il invoque? "Un plus grand besoin de sécurité" et le risque que "plusieurs centaines de milliers de personnes" arrivent. Même si le pays ne compte au total pas plus de 2.000 migrants.
La Hongrie va construire un nouveau mur, "plus massif", sur la frontière au sud du pays, a annoncé le premier ministre Viktor Orbán. Ce dernier craint d'être envahi par des "centaines de milliers de personnes"." La suite sur newsmonkey.be

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire