mardi 30 août 2016

Des conditions de vie "terrifiantes" pour les réfugiés à la frontière serbo-hongroise

"Röszke-Horgos, principal point de passage à la frontière serbo-hongroise, n’est plus sous le feu des projecteurs. Pourtant, la situation des réfugiés y est toujours aussi compliquée.
Au cours de l‘été, plus de 100 personnes ont traversé chaque jour la frontière.
Aujourd’hui, elles sont environ 250, la majorité sont originaires d’Afghanistan et du Pakistan.
Dans ce camp de fortune côté serbe, la moindre action s’avère difficile à accomplir : “La police ne nous autorise pas à aller en ville pour nous faire couper les cheveux explique ce réfugié afghan, c’est pour cela que je coupe les cheveux des gens ici gratuitement, donc je ne reçois pas d’argent.” La suite sur euronews.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire