mercredi 11 janvier 2017

Bruxelles facilite la fin de son enquête sur la centrale Paks II

"La Commission européenne semble avoir fourni à la Hongrie les arguments nécessaires pour clore sa propre procédure d’infraction sur le projet de centrale nucléaire de Paks II, selon les documents consultés par EurActiv.
Des mémos internes de la Commission indiquent qu’en février dernier le directeur général à l’énergie, Dominique Ristori, a déclaré à Balazs Sonkodi que les arguments utilisés par Budapest pour justifier l’absence d’un appel d’offres public étaient invalides. Aujourd’hui, la Commission a cependant décidé de ne pas poursuivre son enquête.
En janvier 2014, la société nucléaire russe Rosatom et le gouvernement hongrois ont en effet conclu un accord pour que l’entreprise russe construire les réacteurs. En contrepartie, la Russie financerait environ 80 % du projet, à hauteur de 10 milliards d’euros. En novembre 2015, la Commission avait donc décidé de lancer une procédure d’infraction contre la Hongrie." La suite sur euractiv.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire