jeudi 23 février 2017

AMNESTY INTERNATIONAL Ces trois chefs d’État qui propagent la haine de l’autre

"Des dirigeants du monde entier, comme Donald Trump aux États-Unis, propagent des discours xénophobes qui rendent le monde plus dangereux, s’alarme Amnesty international dans son rapport annuel publié mercredi.
Rhétorique «  toxique  », «  discours de haine  » visant à «  diaboliser  » certains groupes de personnes. Dans son rapport annuel, publié ce mercredi, l’association de défense des Droits de l’homme Amnesty International s’alarme de voir des hommes politiques tenter de «  prendre le pouvoir ou [de] le conserver  » en jouant sur la peur de l’autre, qui à rendre le monde «  plus sombre et plus instable  ».
Trois chefs d’État tirent leur épingle de ce jeu mortifère." La suite sur lavoixdunord.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire