jeudi 16 février 2017

«Roues libres»: Pourquoi ce film hongrois n'a rien de politiquement correct

"Comédie «Roues libres» fait rire des handicapés avec leur complicité. «20 Minutes» explique pourquoi...
Le réalisateur hongrois Attila Till (Panic, 2008) pousse les fauteuils roulants de ses héros loin des sentiers du politiquement correct. Dans Roues libres, il raconte les aventures d’un petit groupe d’handicapés qui trouvent une carrière lucrative.
La rencontre entre un gangster cynique et un jeune amateur de bédé dans un centre spécialisé tourne en comédie noire et en thriller grinçant qui ne ménage pas plus ses personnages que les spectateurs. C'est drôlement réussi !

Il les montre comme des salauds
L’un des héros, en fauteuil après un accident du travail, n’a rien de recommandable. Il boit comme un trou, a un langage de charretier, harcèle son ex et semble avoir une hygiène corporelle des plus douteuses." La suite sur 20minutes.fr
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire