mardi 19 mai 2015

A Strasbourg, le Hongrois Orban défend son droit à débattre de la peine de mort


"Le Premier ministre hongrois populiste Viktor Orban a défendu mardi devant le Parlement européen, au nom de la liberté d'expression, le droit de son pays à débattre d'un éventuel rétablissement de la peine de mort, s'attirant les foudres d'une partie de l'hémicycle européen.
"La Hongrie n'a signé aucun accord sur ce dont on peut parler ou pas", a fait valoir M. Orban, soulignant que la question de la peine capitale ne devait pas être un "tabou".
Il avait suscité une levée de boucliers en Europe fin avril en estimant que la question de la peine de mort, abolie en 1990 en Hongrie tout juste sortie du communisme, devait "être remise à l'ordre du jour"." La suite sur lepoint.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire