mardi 26 mai 2015

Entretien avec Edina Szvoren, lauréate du Prix de littérature de l’Union Européenne 2015

« … le dialogue relève de la science-fiction : il est possible, pourtant il n’existe pas. »

Entretien avec Edina Szvoren, lauréate du Prix de littérature de l’Union Européenne 2015 et publication en français de l’une des nouvelles tirée de son deuxième recueil qui vient d’être récompensé.
Votre premier recueil de nouvelles (Pertu, Palatinus, 2010) a été récompensé par les prix Déry Tibor et Bródy Sándor. Le deuxième (Nincs, és ne is legyen, Palatinus, 2012) vous a valu le prix Artisjus et le Prix de littérature de l’Union Européenne (EUPL). Ces prestigieuses reconnaissances ainsi que la réception critique, unanimement positive, ont-elles changé votre attitude à l’égard de l’écriture ? Mais je pourrais aussi bien dire : votre attitude à l’égard de la musique. Si mes informations sont exactes, vous continuez d’enseigner à plein temps le solfège et la théorie musicale dans votre ancien lycée." La suite sur litteraturehongroise.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire