jeudi 21 mai 2015

Les mémoires courtes - Une exposition d'Élisabeth Rull - Du 9 avril au 23 mai 2015 à l'Institut Hongrois de Paris

Ne manquez pas les derniers jours de l'exposition Les Mémoires Courtes
à l'Institut Hongrois jusqu'au 23 mai 2015 !

Profitez de l'occasion pour assister à la table ronde "Entre passage et cloisonnement : la frontière pendant le guerre froide" ce vendredi 22 mai à 19h sur place.

Je vous invite à découvrir le cœur de ce projet documentaire transmédia, les documents et archives originales, la série photographique et les sons...

"De la Hongrie il ne parlait pas. De son passé non plus. D’ailleurs il parlait peu. Parmi les bribes de souvenirs qui filtrent de mon enfance j’ai l’image floue d’un père immense, mais silencieux, une montagne en quelque sorte. Chaque fille a sa propre image de son père, et cette image n’appartient qu’à elle. Ce n’est qu’une image. La mienne était ainsi. C’est au moment où j’ai trié les restes de ce passé, vidé son antre, ce bureau qui était sa grotte, que j’ai découvert ce qui devait changer cette image de lui. Il s’était passé deux ans après sa mort avant que ne se livrent à ma curiosité toutes ces archives, photos, documents surgis du passé de la Hongrie, des années cinquante et de la guerre froide…" (extrait)


Elisabeth Rüll, photojournaliste, fait, deux ans après le décès de son père Tamás Rüll, hongrois d’origine, une étrange découverte dans le bureau parisien de ce dernier, qui la trouble tout autant en tant que fille qu’en tant qu’auteur. D’étranges documents, photos anciennes, papiers d’identité qui se révélèrent être des faux étaient  là, conservés depuis des années. Elle découvre alors que son père n’avait pas été celui que tous croyaient connaitre. L’enquête dans laquelle elle se lance, elle qui n’avait que peu de souvenirs de lui, de son enfance, l’entraine sur les pistes troubles du passé paternel, des secrets de famille et des secrets d’état, entre Hongrie, Autriche et France, dans l’Europe de la Guerre Froide. C’est à cette enquête, à cette mission de sauvetage des « mémoires courtes » qu’elle souhaite vous convier, à ses côtés, dans ce projet documentaire transmédia que sont « Les Mémoires Courtes », et dont les éléments originaux sont pour la première fois présentés dans une exposition à l’Institut hongrois de Paris, qui est un soutien et un partenaire du projet depuis ses débuts.

L'exposition
"Les Mémoires Courtes", issue du projet transmédia éponyme, est un double parcours. C’est le chemin d’un homme à travers l’Europe d’après guerre, tiraillée entre le pouvoir soviétique et zones d’influences alliées. C’est aussi le voyage d’une fille sur les traces de son père et de l’Histoire, à la découverte de l’homme qu’il avait été et de l’époque qu’il avait traversé. De cette recherche est née la découverte d’un passé trouble et mystérieux, entre espionnage et guerre froide, mais aussi la rencontre d’une famille, en Hongrie et en en France et les liens nouveaux à tisser. Faux-papiers originaux, rapports de la police politique communiste hongroise, carte secrète, série photographique, témoignages sonores personnels et historiques. Plongez dans une histoire intime au cœur de la guerre froide, où sont inextricablement liés secrets de famille et secrets d’État. 

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire