vendredi 15 mai 2015

"Le Fils de Saul" : "Gravity" à Auschwitz

"Le premier film du Hongrois Laszlo Nemes aborde l'un des sujets les plus difficiles à filmer : la Shoah. Et s'en sort haut la main.
Laszlo Nemes n'a pas froid aux yeux. Dès son premier film, ce Hongrois, inconnu au bataillon, dont la biographie indique qu'il était l'assistant du cinéaste Bela Tarr, s'attaque à l'infilmable : le quotidien dans un camp de la mort. Et il se retrouve en course pour la Palme d'or." La suite sur nouvelobs.com

4 commentaires:

  1. Bonjour JPR
    Peut-être serez-vous intéresser par ces liens choisis pour leur richesse:
    http://www.festival-cannes.fr/fr/mediaPlayer/14945.html
    Conférence (complète) de presse en fr (et trad' en fr des propos anglais) de l'équipe du film à Cannes
    http://www.dailymotion.com/video/x2qa19h
    L'enthousiasme des critiques de l'Express
    https://www.youtube.com/watch?v=zy34i5VFKvs
    Magyar holokausztfilmet mutatnak be a cannes-i filmfesztiválon
    https://www.youtube.com/watch?v=8cosXpP5_Zo
    Nemes Jeles László
    Ces 2 dernières sont d'environ 10', dont je ne peux déterminer avec précision l'intérêt du fait de mon défaut de compréhension du hongrois sonore, mais j'en pressens tout de même l'intérêt pour les Hongrois
    A vous de voir! Cordialement

    RépondreSupprimer
  2. La conférence en fr avec simultanément l'anglais - est parfois difficile à comprendre, aussi cette vidéo tout en anglais (trad' du fr en anglais) peut être plus audible aux connaisseurs d'anglais sonore:
    https://www.youtube.com/watch?v=b-Ov2G97DnU
    Cannes 2015 - SAUL FIA Son of Saul by László NEMES (Photocall & Interview)

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour michartpoesho,
    Merci pour tous ces liens très intéressants que je vais publier sur un post à part.
    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  4. Merci
    J'ajoute ce lien:
    http://www.20minutes.fr/cinema/1608839-20150515-festival-cannes-natalie-portman-moins-radicale-laszlo-nemes-question-juive

    Outre l'évocation biographique des réalisateurs (Portmann on sait, mais de Nemes, il en est rarement question),
    l'article confronte deux films, éclairant ainsi l'esprit novateur et audacieux du Hongrois - et l'habituel traitement de cette question (comme le dit Nemes en conférence de presse)!

    Et puis ceci, pas inutile:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A1szl%C3%B3_Nemes
    Voilà, pour sûr j'arrête là!

    RépondreSupprimer