vendredi 15 mai 2015

"Le fils de Saul", la critique : un aller simple pour l’enfer d’Auschwitz

"CHOC – Troisième film de la compétition officielle, "Le fils de Saul" raconte le quotidien d’un déporté juif, chargé de faire tourner l’insoutenable machine de mort d’Auschwitz. Avec sa première réalisation, le jeune cinéaste hongrois László Nemes signe une œuvre intense mais jamais complaisante, qui devrait longtemps hanter ses spectateurs.
C’est un film qui ne supporte pas la légèreté. La critique en 140 signes, postée à la va-vite sur Twitter. Présenté ce jeudi à la presse, Le fils de Saul est le premier uppercut de la compétition officielle. Une œuvre qui sidère autant par son propos – le quotidien d’un déporté chargé d’accompagner les siens jusqu’aux chambres à gaz – que par sa mise en scène saisissante, sans artifice ni complaisance. Mais comment pourrait-il en être autrement avec un sujet pareil ?" La suite sur metronews.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire