vendredi 21 octobre 2016

En Hongrie, les journalistes d'opposition licenciés font un carton dans le journal "Sans abris"

“Népszabadság!”, (prononcer Nipsabadchag) crient les sans-papiers dans les rues de Budapest. Népszabadság, c’est le nom d’un quotidien de gauche, qui vient d‘être fermé le 8 octobre. Ses journalistes ont donc décidé d‘écrire dans le journal “Sans-abris”, vendu par des SDF ou des Hongrois en grande précarité, comme Daniel, retraité : “Il y a une semaine lorsque la radio et la télévision ont commencé à parler de cette initiative, tout le monde a réclamé le journal, les gens pensaient que je ne voulais pas leur vendre, alors qu’en fait je ne l’avais pas encore ! Je pense que ces 200 exemplaires que j’ai seront vendus en quatre heures.” La suite sur euronews.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire