vendredi 14 octobre 2016

«L’Europe doit contrôler ses frontières extérieures»

"Entretien avec Georges Károlyi, ambassadeur de Hongrie en France.

Daoud Boughezala. Le 2 octobre, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a organisé un référendum invitant la population à se prononcer sur l’accueil des migrants. Malgré la large victoire du « non » soutenu par le gouvernement, ce scrutin marqué par une faible participation est-il un camouflet pour Orban ?
Georges Károlyi. Sûrement pas. 44% des Hongrois se sont rendus aux urnes lors de ce référendum, contre 42% en moyenne européenne pour les élections européennes de 2014. C’est un taux de participation tout à fait honorable. Mais j’aimerais insister sur un point : le fameux seuil de 50% des votants, sur laquelle la presse française et internationale s’est focalisée, n’a certes pas été atteint, mais on en a conclu que le référendum était un échec. Or, si la Constitution hongroise déclare valable un référendum sous réserve qu’au moins 50% de l’électorat y participe, ce seuil n’a de sens que lorsque la question posée impose quelque chose au gouvernement." La suite sur causeur.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire