vendredi 14 octobre 2016

Hongrie : une politique d'immigration à deux vitesses

"Il semble qu'Orbán distingue deux types de politique d'immigration. D'un côté, il refuse les quotas de répartition des réfugiés de l'UE, qui imposeront à Budapest d'en accueillir près de 1.300. De l'autre, le gouvernement accorde 4.000 permis de séjour à des citoyens non-européens qui acceptent d'investir dans l'économie. Xénophobie sélective ou calcul politique?
Les référendums sont des outils de démocratie directe permettant d'offrir au peuple un choix sur des problèmes spécifiques, considérés comme importants pour lui. Mais parfois, ils peuvent aussi être utilisés comme une diversion, pour évoquer des sujets bien plus importants pour le gouvernement que pour les citoyens." La suite sur cafebabel.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire