mercredi 26 octobre 2016

Les errements de la démocratie en Hongrie, c’est aussi la responsabilité de l’Union européenne

"La victoire proclamée le soir du référendum invalidé le 2 octobre, la «nouvelle unité ni de gauche, ni de droite, mais simplement hongroise» décrétée par le gouvernement hongrois, ainsi que la disparition brutale du journal Népszabadság ont plongé les opposants au Fidesz dans la stupeur.

Ce qui suit est la traduction d’un éditorial écrit par la sociologue spécialiste des médias Mária Vásárhelyi, publié le 13 octobre 2016 dans l’édition papier de l’hebdomadaire Heti Világgazdaság sous le titre «La fin d’une illusion» («Egy illúzió vége»).

Beaucoup d’entre nous ont cru que l’adhésion de la Hongrie à l’Union européenne était importante surtout du fait que, en tant que membre d’une communauté démocratique des États européens, nous aurions la garantie que certaines choses ne se reproduiraient pas dans ce pays." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire