jeudi 27 octobre 2016

Ne parlez plus des réfugiés de 1956 à la Hongrie

"La Hongrie refuse de participer à une conférence ce jeudi à Genève sur l’accueil des centaines de milliers de réfugiés hongrois qui avaient fui la répression soviétique en 1956.
Le professeur hongrois Otto Hieronymi ne décolère pas contre son pays d’origine. Il y a 60 ans, il avait fui Budapest après l’écrasement du soulèvement de Budapest par les chars soviétiques. Aujourd’hui âgé de 78 ans, ce professeur à la Webster University avait organisé pour ce jeudi une conférence sur les réfugiés hongrois dans l’enceinte de l’ONU. Les exilés hongrois avaient à l’époque été accueillis à bras ouverts dans le «monde libre». Quelque 200 000 personnes réparties entre les pays européens, dont la Suisse, les Etats-Unis ou le Canada. N’y a-t-il pas matière à inspiration pour résorber la crise des réfugiés actuelle? L’intention du colloque, pas le premier du genre, était louable, mais, rien ne s’est passé comme prévu." La suite sur letemps.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire