dimanche 5 février 2017

Le gouvernement hongrois lance une croisade contre sa société civile

"Après les migrants, Viktor Orbán lance une offensive contre le philanthrope George Soros, qui l’a pourtant façonné. Et l’élection de Donald Trump lui facilite la tâche...
Les Hongrois étaient prévenus. «2017 sera l’année de la rébellion», pavoisait Viktor Orbán dans une interview accordée le 15 décembre au site d’infos ami 888.hu. La jacquerie annoncée par le chef du gouvernement n’aura mis que dix petits jours à éclater. «Budapest va utiliser tous les outils à sa disposition pour mettre dehors les pseudos-ONG de l’empire Soros, qui veulent imposer le capitalisme mondialisé et le politiquement correct sur les gouvernements nationaux.» L’auteur de cette bombe? Szilárd Németh, le numéro 2 du parti Fidesz, qui régente le pays depuis 2010." La suite sur slate.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire