lundi 6 février 2017

Trois mois de mer, Nandor Fa attendu demain soir ou mercredi matin

"Trois mois jour pour jour après le départ du Vendée Globe, onze marins sont encore en mer. Rich Wilson a passé l’équateur. Eric Bellion a des soucis d’énergie. Le Hongrois Nando Fa, lui, est attendu aux Sables d’Olonne soit dans la nuit de mardi à mercredi, soit mercredi matin. Il doit affronter une dernière tempête avant de pouvoir retrouver ses proches.
Tiens, tiens, nous sommes le 6 février… c’est à dire trois mois jour pour jour après le départ de ce huitième Vendée Globe. Dix-huit jours après l’arrivée du vainqueur Armel Le Cléac’h, il reste onze marins en course dans l’Atlantique, échelonnés entre la latitude du Venezuela et celle de l’Espagne. Rich Wilson (Great American IV) a franchi l’équateur hier soir à 19h16, en quatorzième position. Il n’y a donc plus que quatre bateaux dans l’hémisphère Sud et demain il n’y aura plus que les deux derniers dans ce cas : Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean,18e) et Pieter Heerema (No Way Back, 17e). En effet, Didac Costa (One Planet One Ocean, 15e) et Romain Attanasio (Famille Mary-Etamine du Lys, 16e), n’ont plus que 200 milles à couvrir avant de franchir la ligne de démarcation des deux hémisphères et voir s’afficher une latitude Nord sur leurs écrans.
Au terme du 92e jour de mer, on note que les huit jours à venir devraient voir l’arrivée aux Sables d’Olonne de trois skippers : Nandor Fa, Eric Bellion et Conrad Colman. Une arrivée qui va se mériter, avec ces trains de dépressions qui secouent l’Europe. Le premier concerné est évidemment le Hongrois Nandor Fa (Spirit of Hungary, 8e) : 350 milles au grand large du cap Finisterre, Nandor n’a plus que 700 milles à couvrir avant de rallier les Sables d’Olonne, mais il doit faire le dos rond dans une ultime tempête avant la délivrance, prévue pour lui sous 48 heures." La suite sur vendeeglobe.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire