jeudi 9 juin 2011

Áron Tamási : Etoiles de Transylvanie


Les gens honnêtes à la vie réglée pouvaient espérer une soirée paisible.
Ilka Dimén s'exerça au baiser sur une reine-marguerite, puis elle défit ses cheveux et les parfuma avec de la menthe de Notre-Dame cultivée amoureusement. Et, pendant ce temps, elle caressait certains espoirs concernant le soir. Mihalyka apaisait son coeur tourmenté et, lorsque le temps le lui permettait, il tâtait sa gorge brutalisée. Emre, lui, entama la meilleure période de sa vie. Le visage en feu, il plastronnait, versait du lait chaud dans la boîte à cire pour parfaire le lustre miroitant de ses bottes, car il est séant que les bras et jambes d'un jeune homme étincellent.
Ses entrailles flamboyaient déjà du feu de son amour pour elle, et, plein d'une chaleur ardente, il voulait cueillir la beauté de la vie.

Traducteur : Agnès Járfás
Paru le : 27/05/2011
Editeur : Héros-Limite Genève (Suisse)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire