jeudi 9 juin 2011

«Semprun était une sorte de héros officiel»

"Interview : Le Prix Nobel Imre Kertész décrit l’auteur :
Le Hongrois Imre Kertész, Nobel de littérature 2002, fut déporté à 14 ans à Auschwitz puis Buchenwald, expérience qu’il relate dans son roman Etre sans destin. Hospitalisé à Berlin, il n’était pas au courant du décès de Jorge Semprun quand nous l’avons contacté." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire