vendredi 16 septembre 2011

Éboueur, une profession enviée

"Incohérences dans la grille des salaires
Étudier plusieurs années à l’université ne garantit plus forcément aujourd’hui un niveau de rémunération supérieur à celui d’emplois non qualifiés.
Plus de 1000 personnes ont récemment déposé leur candidature pour les 10 postes d’éboueur proposés par la société de traitement des déchets de Budapest (Fôvárosi Közterületfenntartó Vállalat). Si ce type d’emplois «stables» connaît un tel succès, c’est que le salaire brut atteint 130 000 forints, auxquels s’ajoutent des primes." La suite sur le Journal francophone de Budapest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire