mardi 27 septembre 2016

Amnesty International - Hongrie. Le traitement indigne réservé aux demandeurs et demandeuses d’asile est une manœuvre populiste délibérée

"Déni d’accès à l’asile et traitements dégradants
Le discours anti-réfugiés atteint son paroxysme à l’approche du référendum
Le Premier ministre Viktor Orbán lance un dangereux défi à l’UE
[27/09/2016]
Des milliers de demandeurs et demandeuses d’asile - parmi lesquels des mineurs non accompagnés - sont victimes de violences, de renvois forcés illégaux (push-backs) et de placements illégaux en détention aux mains des autorités hongroises, dans le cadre d’un système clairement conçu pour être dissuasif, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport.
Ce document, intitulé Stranded hope: Hungary’s sustained attack on the rights of refugees and migrants, publié alors que se déroule une campagne toxique en relation avec un référendum sur les quotas de réfugiés, indique que des centaines de demandeurs et demandeuses d’asile attendent pendant des mois dans des conditions dégradantes. Beaucoup de ceux qui parviennent à entrer sur le territoire hongrois sont renvoyés en Serbie ou sont placés illégalement dans des centres de détention." La suite sur amnesty.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire