vendredi 30 septembre 2016

La stratégie du référendum hongrois, plus tactique que populiste

"Et si, en dépit de la brutalité de la méthode, le référendum organisé par le Premier ministre hongrois sur les réfugiés témoignait non pas d'un désir de rupture vis-à-vis de l'Union européenne, mais au contraire une volonté de s'y intégrer davantage ? D'abord, on constate un souci évident de distinguer les procédures et de respecter les formes. Le référendum de dimanche ne porte pas sur la décision du 22 septembre prise par les 28 ministres de l'Intérieur à la majorité qualifiée de répartir par quotas les réfugiés affluant sur les côtes méditerranéennes. " La suite sur lesechos.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire