vendredi 30 septembre 2016

La Hongrie manque de main-d’œuvre mais refuse de recourir à l’immigration

"En montrant les femmes en blouse blanche qui assemblent, huit heures par jour, des circuits imprimés destinés à être expédiés dans toute l’Europe, le cadre de l’usine Videoton, à Székesfehérvár, à une heure au sud de Budapest, est laudateur. « Elles sont les seules à pouvoir faire ces tâches répétitives, les hommes ne tiennent pas le coup. » Mais il a actuellement un gros problème :
« C’est typiquement le type de main-d’œuvre qui préfère partir faire le ménage en Autriche ou en Allemagne pour gagner plus. » Chez Videoton, on verse le smic hongrois : à peine 110 000 forints par mois (356 euros). A moins de 200 kilomètres, l’Autriche recrute n’importe quel serveur pour au moins trois fois plus. Résultat : Videoton cherche actuellement plus de 200 employés. « Et le chômage aux alentours est quasiment de 0 % »" La suite sur lemonde.fr (version payante)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire