samedi 17 septembre 2016

Orban, méchant mais stratège

"Les conséquences du « Brexit » sont très loin d'être tirées et il y a fort à parier que le sommet (informel) qui réunit aujourd'hui, à Bratislava, capitale de la Slovaquie, l'ensemble des chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne sauf le Royaume-Uni, aura bien assez à faire pour tenter de redonner un second souffle à l'Europe. Tout montre donc que la proposition du ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, d'exclure la Hongrie du populiste Viktor Orban n'a aucune chance d'être inscrite au chapitre des priorités. Tout au plus animera-t-elle peut-être quelques pauses-café…" La suite sur lamontagne.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire