vendredi 7 octobre 2016

Avec des simulations d'attaque terroriste, le président hongrois maintient la pression dans le pays

"En Hongrie, le président Viktor Orbán (photo AFP) ne se calme pas, rapporte notre correspondante à Budapest, Florence La Bruyère. Dans la foulée du référendum xénophobe invalidé pour cause de participation insuffisante, il a fait organiser une simulation d'attaque terroriste dans le métro au cours des deux dernières nuits, avec le Centre de lutte contre le Terrorisme (TEK) qu'il a lui même créé en 2010 et à la tête duquel il a mis son ancien du garde du corps." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire