mardi 11 octobre 2016

Hongrie : le quotidien de gauche «Népszabadság» aux abonnés absents

"Le principal journal d'opposition hongrois a cessé brutalement sa parution depuis samedi. Officiellement, pour des raisons économiques. Selon l'opposition, c'est encore un coup de Viktor Orbán, un «putsch», pour les journalistes.
Est-ce la fin d’une agonie économique ou une exécution politique ? C’est en tout cas une suspension brutale. Pour la première fois depuis soixante ans, le Népszabadság, la «Liberté du peuple», n’est pas paru ce lundi. Officiellement pour des raisons économiques, assure son propriétaire, le groupe Mediaworks qui appartient au magnat de la presse autrichien Heinrich Pecina.
Mais l’opposition qualifie la fermeture soudaine de «jour noir pour la presse» et dénonce une manœuvre politique du Premier ministre national-populiste Viktor Orbán pour faire disparaître ce journal de centre-gauche. Ancien organe du parti sous le communisme, le Népszabadság a certes vu son tirage chuter de 70% ces dix dernières années; mais il restait une importante voix critique et se maintenait au premier rang des quotidiens nationaux avec 37 000 exemplaires." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire