lundi 3 octobre 2016

Non, Orbán n’est pas de Gaulle...

Par Pierre Waline
"Le 27 avril 1969, le général de Gaulle lançait un référendum sur la réforme du Sénat et la régionalisation. Le résultat: sur une participation de 80%, 52,5 % de „non” contre 47,5 de „oui”. Dès le lendemain, de Gaulle annonçait sa démission.
Ce 2 octobre, Viktor Orbán vient de lancer un référendum proposant aux Hongrois le refus du quota d’accueil des réfugiés imposé par Bruxelles. Un premier résultat, après 99% de dépouillement, donne 43,3% de participation, dont 92% de „non” à la politique des quotas (6% de bulletins nuls, 2% de „oui”). Or, pour être valide, le scrutin devait recueillir 50% + 1 voix de participation. Un scrutin donc invalide. Les principaux partis d’opposition (hors extrême droite) avaient appelé les électeurs au boycott." La suite sur francianyelv.hu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire