mercredi 25 avril 2018

Élections législatives en Hongrie, le triomphe de l’illibéralisme ?

"Le 8 avril dernier se déroulaient les élections législatives en Hongrie qui ont vu triompher, pour la troisième fois de suite, Victor Orbán et son parti, le Fidesz. Comme en 2010 et en 2014, ils ont réussi à obtenir une majorité constitutionnelle avec, cette fois, 134 sièges sur les 199 que compte l’Assemblée nationale hongroise. Ces élections ont également vu un léger renforcement du parti d’extrême droite, Jobbik, et un écroulement du parti socialiste hongrois, MSZP.Si le Fidesz n’est pas considéré comme un parti d’extrême droite en Europe, sa campagne centrée sur l’immigration et ses réformes constitutionnelles remettant en cause l’État de droit placent ce parti et le résultat de ces élections dans la continuité des dernières élections italiennes et autrichiennes.
Contrairement aux élections législatives précédentes, le Fidesz a très largement centré sa campagne sur la lutte contre l’immigration dans un pays où elle est très faible. Toutefois, de nombreux électeurs d’Orbán considèrent que le pays a déjà assez de problèmes avec les différentes minorités qui le composent. Certains électeurs du parti critiquent le ton et les idées de cette campagne mais en l’absence d’une opposition jugée crédible, ils ont maintenu leur vote en faveur du Fidesz." La suite sur chronik.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire