vendredi 27 avril 2018

Un camp de travail forcé surgit de l'oubli

"L'Allemagne inaugure un mémorial pour des détenus majoritairement juifs hongrois, qui durent édifier un bunker-usine en pleine forêt «dans des conditions inhumaines».
«Je suis satisfait qu'enfin, après tant d'années, au milieu de la forêt, on puisse se souvenir de la souffrance de ces hommes et de leur mort», explique Franz Langstein, président de l'association «Pour le souvenir», devant ce mémorial situé près de Mühldorf am Inn, en Bavière.
A partir de l'été 1944, quelque 10'000 déportés ou prisonniers de guerre ont travaillé dans cette forêt «dans des conditions inhumaines», selon Franz Langstein. Ils devaient bâtir un immense bunker en béton dans lequel des avions de chasse destinés aux combats contre les Alliés devaient être fabriqués." La suite sur tdg.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire