jeudi 12 avril 2018

Europe : pourquoi Orban reste l'allié de Wauquiez

"Le PPE (droite européenne) n'exclura pas les eurodéputés pro-Orban malgré les provocations du Premier ministre hongrois, tout juste réélu. Explications.
La dernière campagne victorieuse de Viktor Orban en Hongrie a beaucoup embarrassé ses alliés du PPE (Parti populaire européen, droite) au sein duquel siègent la CDU, les Républicains, Forza Italia, etc. De Wauquiez à Merkel, il faut souffrir de partager le même groupe politique au Parlement européen que celui qui se targue de stopper le « grand remplacement » des Hongrois par des étrangers « venant d'autres continents », qui dénonce la faiblesse des « grandes nations de l'Ouest » qui « perdent leur pays petit à petit, quartier par quartier »...
Le comble de la gêne a été atteint lorsque, dans un discours de campagne, Viktor Orban a fait de Georges Soros – juif d'origine hongroise – sa cible quasiment exclusive, allant jusqu'à paraphraser le discours des antisémites des années 1930. Le Premier ministre hongrois a, en effet, déroulé l'allusion en se gardant de toute référence explicite à la judéité de son ennemi déclaré : « Il n'avance pas à la lumière du jour, mais se cache, il ne se bat pas directement, mais furtivement, il n'est pas honorable, mais sans scrupules, il n'est pas national mais international, il ne croit pas au travail mais spécule avec de l'argent ; il n'a pas de patrie, mais estime que le monde entier lui appartient. »" La suite sur lepoint.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire