mercredi 11 avril 2018

L’UE plus dure avec Varsovie qu’avec Budapest ?

"Le premier ministre hongrois Viktor Orban vient d’être félicité pour sa réélection dimanche 8 avril, pendant que le gouvernement polonais reste sous la surveillance étroite de Bruxelles pour sa réforme de la justice.
Ce contexte pose la question de l’équité des procédures sur l’état de droit en Europe.À Budapest comme à Varsovie, chacun connaît le dicton, qui existe dans les deux langues : « Le Polonais, le Hongrois, deux cousins, à l’épée comme au verre. » Il en va de même pour la politique, alors que ces pays sont dans le collimateur de l’UE pour leurs dérives autoritaires. Le cousinage idéologique est fort entre le PiS polonais et le Fidesz hongrois, qui partagent une ligne souverainiste et conservatrice. Limitation de l’influence des médias ou de la justice, refus de prendre part à l’accueil des réfugiés… Les mesures élaborées sur les rives du Danube ont souvent été ensuite éprouvées sur les rives de la Vistule." La suite sur la-croix.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire