samedi 30 mars 2019

En Europe centrale, le national-populisme a du plomb dans l’aile

"Au moment où l’Europe de l’Ouest s’inquiète d’une contagion « populiste », et pointe l’Europe centrale comme l’anti-modèle, des lumières apparaissent au bout du tunnel en Slovaquie, en Pologne, en Hongrie… Et si le national-populisme n’était bientôt plus qu’un mauvais souvenir ?
Éditorial – Sauf accident, la Slovaquie devrait se doter samedi d’une présidente à mille lieues d’un Viktor Orbán, l’homme qui se veut le fer de lance de la région. En la personne de Zuzana Čaputová, une femme, issue de la société civile, avocate environnementaliste, progressiste (lire son portrait ici)." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire