vendredi 22 mars 2019

«Sunset»: un dédale au crépuscule de la Belle Epoque

"Une jeune chapelière recherche son frère dans Budapest, ville caniculaire couvant les feux de la Première Guerre. Un film esthétiquement splendide et résolument hermétique.
Dans la touffeur de l’été 1913, à Budapest, Irisz Leiter (Juli Jakab) se présente pour un poste de modiste chez le plus fameux chapelier de la ville, un commerce qui appartenait jadis à ses parents. La jeune femme est éconduite. Ozkar Brill, le nouveau propriétaire, lui donne un billet pour Trieste et bon vent! Têtue comme une mule, Irisz reste en ville pour rechercher son frère, Kalman. Elle est agressée par un cocher brutal, elle fraie avec des gens dangereux, se faufile dans des cercles aristocratiques où le sexe et la cruauté vont de pair. Elle est témoin d’émeutes et de massacres. Le comte Rédey a été assassiné et démembré, sa veuve a perdu la raison. Des brigands entrent en action. Des anarchistes fomentent des attentats. Des têtes couronnées viennent acheter des chapeaux. Saura-t-on jamais qui est Kalman? Et ce qui se passe?" La suite sur letemps.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire