mardi 26 mars 2019

La drôle de diplomatie d’Emmanuel Macron en Hongrie

"Le dirigeant hongrois Viktor Orbán est l’adversaire numéro un désigné par Emmanuel Macron. Dans les faits, la diplomatie française se montre plutôt conciliante avec « l’épouvantail » hongrois.
Le « nationalisme revendiqué » menace l’Europe et c’est le Hongrois Viktor Orbán qui l’incarne. Lors de la conférence des ambassadeurs et ambassadrices le 27 août dernier à Paris, c’est avec gravité et solennité que le président français Emmanuel Macron désignait ainsi l’ennemi, en amont des élections européennes du mois de mai.
Nommée en juillet dernier pour remplacer Éric Fournier, accusé d’accointances avec le pouvoir hongrois, la nouvelle ambassadrice de France à Budapest, Pascale Andréani, devait incarner une inflexion dans les relations entre la France et la Hongrie et mettre en œuvre la feuille de route guerrière du président français face au premier ministre hongrois." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire