lundi 21 février 2011

Deux films très au-dessus du lot couronnés à Berlin

"Le jury de la 61e Berlinale a logiquement primé, samedi 19 février au soir, « Nader et Simin, une séparation », d’Asghar Farhadi et « Le cheval de Turin », de Béla Tarr qui avaient surclassé la compétition.

Le cinéaste iranien Asghar Farhadi a reçu samedi 19 février au soir l’Ours d’or de la 61e Berlinale (et le prix du Jury œcuménique) pour son film Nader et Simin, une séparation. Cinq de ses acteurs, dont sa propre fille, ont reçu les Ours d’argent de l’interprétation féminine et masculine. Décision logique, sans surprise, réclamée par l’ensemble des festivaliers.

Le grand réalisateur hongrois Béla Tarr, l’autre favori avec Le cheval de Turin, aux antipodes du cinéma actuel, a vu sa radicalité récompensée par le grand prix. Il est heureux que le jury, présidé par Isabella Rosselini, ait eu le courage d’affirmer un tel choix. Mais son mérite n’est pas si grand, tant ses deux œuvres s’imposaient à l’heure du vote." La suite sur la-croix.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire