samedi 5 février 2011

Le FMI presse la Hongrie de couper ses dépenses

"Pour le Fonds, la croissance magyare à moyen terme devrait s'établir à 2%/2,5% par an en moyenne. Le gouvernement de Viktor Orban, lui, table sur une hausse du PIB de 5,5%.
Christoph Rosenberg n'y est pas allé par quatre chemins. Le responsable de la Mission du FMI à Budapest achevée en fin de semaine dernière a ouvertement critiqué les orientations budgétaires du gouvernement conservateur en place. « Les politiques actuelles ne peuvent pas assurer une fiscalité soutenable », a-t-il déclaré jeudi dans le cadre d'une conférence de presse téléphonique. Tout en soulignant la dépendance de la Hongrie de la confiance des investisseurs -confiance érodée ces derniers temps, a-t-il rappelé -cet expert des pays d'Europe de l'Est a ajouté qu'il est « important » pour le pays magyar d'« identifier en février des mesures supplémentaires »." La suite sur lesechos.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire