dimanche 20 février 2011

Fragments de cinéma disparates à la Berlinale

"Dans la soirée du samedi 19 février, on saura à quel film le jury de la 61e Berlinale, présidé par Isabella Rossellini, aura décerné l'Ours d'or. Chez les festivaliers, journalistes ou professionnels, le choix est presque unanime : le film O Torinoi lo, (Le Cheval de Turin) du Hongrois Bela Tarr dépasse ses quinze concurrents de la tête et de l'encolure. C'est le signe de la maîtrise d'un artiste qui pratique le cinéma comme une ascèse. C'est aussi le signe que, dans le grand désordre qui a régné en ce festival, les masses cinéphiles se sont tournées vers la seule valeur sûre qui s'est présentée à leurs yeux." La suite sur lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire