mercredi 23 février 2011

Ecobuzz

"Le gouvernement devrait révéler une partie des mesures au grand public d’ici mars. C’est donc l’occasion pour nous de dresser un petit état de la situation actuelle telle que perçue par la majorité des analystes.

Tout d’abord, en plus de toute autre considération, l’aspect temporaire des mesures budgétaires prises jusqu’ici par le gouvernement implique une augmentation de l’écart budgétaire à partir de 2013 et donc, si rien n’est fait, l’augmentation du rapport entre le PIB et la dette publique la même année. Une situation que la Hongrie ne peut pas se permettre financièrement car sa dette publique est trop élevée." La suite sur le Journal francophone de Budapest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire