lundi 21 février 2011

Produits hongrois au Salon international de l'agriculture 2011 19 - 27 février 2011 Paris-Expo, Porte de Versailles

A ne manquer sous aucun prétexte! C'est cette semaine jusqu'au 27 février.
Un stand de produits hongrois richement achalandé
avec des vendeurs compétents, souriants et aux petits soins !
Une animation musicale remarquable!
Un spectacle équestre époustouflant!

(La rédaction du Blog des Mardis hongrois)


Toutes les nations sont fières de leurs aliments ancestraux et de leur culture gastronomique et s’emploient à cultiver et défendre les produits réalisés à partir de leurs recettes traditionnelles. C’est dans cette optique que CBA juge important de faire connaître au monde nos produits de qualité typiquement hongrois que nous avons coutume d’appeler « hungaricums ».

Les visiteurs de notre stand au SIA 2011 pourront ainsi découvrir une riche sélection de produits gastronomiques, mets et vins hongrois, sans oublier la légendaire eau-de-vie magyare alias « pálinka ».

Pour accompagner cette découverte gustative et divertir nos hôtes, nous avons également confectionné à leur intention tout un programme culturel.

Faites-nous donc l’honneur d’une petite visite, ne serait-ce que pour vous régaler des accords du violoniste virtuose Zoltán Mága ou admirer la dextérité de Balázs Havasi, le pianiste le plus rapide au monde !

Enfin pour colorer le tout d’une touche inoubliable, nous vous proposons une série de démonstrations équestres aussi uniques qu’époustouflantes témoignant d’un aspect essentiel de l’identité hongroise, notre attachement de toujours au cheval et à la culture hippique.

Entrée : 12 / 6 €

3 commentaires:

  1. Bonjour Jean-Pierre. Avez-vous cherché à savoir qui était Zoltán Mága ?
    Une chose m'a surpris en le voyant joué (sur des vidéos, car je ne pouvais me déplacer au salon), son visage! Ce n'est habituellement pas mon attention première, mais du fait de l'importance donnée à la présence hongroise au salon de l'agriculture fr, j'ai fouillé le web pour vérifier mon intuition et voilà:

    - http://hu.wikipedia.org/wiki/M%C3%A1ga_Zolt%C3%A1n
    = il est né d'une famille de musiciens, il a eu son premier violon à 6 ans et à douze il était déjà vedette au Rajkó Zenekar (choeur de musique Rajko). En 1996 il créa l'ensemble "Budapest Gipsy Band" - http://www.youtube.com/watch?v=uo203AYuyOc -

    - http://www.festivaldemayo.org/fcmj2003/ggbudapest.htm
    = groupe de gitan de Budapest fut cré en 1991 (il y a là une erreur de date, à moins que ce soit wikipedia qui se trompe) sous la direction de Zoltán Maga, il compte 50 membres, tous avec une solide formation musicale; presque tous furent des membres en leur temps du groupe “Rajko” , jouant des morceaux du folklore hongrois et gitan

    - Magyarországi romák http://hu.wikipedia.org/wiki/Magyarorsz%C3%A1gi_rom%C3%A1k
    (--) http://hu.wikipedia.org/wiki/Magyarorsz%C3%A1gi_rom%C3%A1k#Zen.C3.A9szek
    à la fin de la liste des musiciens: Mága Zoltán

    - Bien sûr que l'on peut se réjouir de tout cela. Sauf que (pour ce que j'ai constaté dans mes longues recherches sans pour autant avoir tout vu, loin de là) nul part sauf là où je l'ai trouvé - uniquement en utilisant le sens Zoltán Mága et de préférence sans accent: Zoltan Maga -, on dit qu'il est d'origine tzigane - il est une valeur sûr de Hongrie, pour le reste silence absolu, expression taboue...

    J'observe là un geste diplomatique fin - et bien sûr une politique de charme (communément la musique folklorique hongroise est présentée aux étrangers comme étant principalement tzigane, ce qui est pourtant inexacte, Bartok et Kodaly ont montré d'autres aspects nullement exploités de nos jours pour "l'exportation")

    La Hongrie donc s'honore d'avoir présenté l'un de ses plus éminents musiciens -- d'origine tzigane (ceci on ne le dit JAMAIS!)

    Dommage... pour tout le monde, à commencer pour les Tziganes... - Ne croyez-vous pas ?

    Lui-même est sans doute très discret sur ce sujet - notoriété oblige, et peut-être conviction aussi, l'essentiel pour lui étant la musique, et je serais bien d'accord avec lui! Mais à l'heure actuelle, ce fait n'est pas anodin, cependant que pour la situation des Roms en Hongrie, cela n'a aucun effet... Ni d'ailleurs ceux d'ailleurs, puisqu'on passe cela sous silence!

    RépondreSupprimer
  2. On a voulu faire de la présence hongroise au salon de l'agriculture fr une présence culture/agriculture hongroise - cela me fut présenté ainsi dans divers mails que j'ai reçus; or quand on voit cette présentation de CBA http://www.cba.hu/fr/hirekdownload/news_8.pdf : on est vraiment loin du compte!!!
    C'est toujours et toujours le même refrain - spécifique pour les étrangers - : folklore (en fait pour l'essentiel tzigane) - chevaux - patrimoine de l'humanité (quelques villes) - les bains - cuisine - vins et puis c'est tout ou presque (ah j'oubliais: "les Hussards" - sans doute pour faire concurence à ceux de Napoléon... c'est presque drôle, sauf que c'est l'oposé, mais z'enfin..) -- ((ARANY... kaviár - le pauvre poète, le voilà transformé en oeuf dans l'éventuelle mémoire des étrangers)) Même les porcelaines de Hered passent à l'as (quoique je me demande si certaines bouteilles n'ont pas été moulée là), et combien d'autres savoirs-faire + livres, danses, peinture, photo, etc: ça n'existe pas!!! Ou quand on voit ce que la Présidence européenne hongroise fait pour la culture... Enfin... Je ne changerai rien! Je vais même me faire incendier!! Là, pour le coup, j'ai envie de dire: "Pauvre Hongrie"...
    Voilà, je vous donne mon point de vue et je suis vraiment triste de cette orientation purement commerciale et immédiate - qui gomme des pans entiers de la diversité culturelle hongroise - (pendant que l'on coupe les subventions des cinéastes, insultes les philosophes, étrangle les médias et d'ici peu écrase le quotidien des Hongrois.
    Je suis un étranger très attentif à tout ce qui constitue la Hongrie, car lorsqu'on étudie des textes littéraires hongrois on se doit d'avoir l'oeil à tout à travers l'histoire comme du présent. Ceci explique cela.
    Merci pour votre blog, je ne le dirai jamais assez.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Michartpoesho et merci pour cette foule d'informations notamment sur Zoltán Mága. Personnellement étant un chaud partisan de l'intégration de toutes les composantes constituant une nation moderne, je suis plutôt favorable qu'on définisse ce musicien comme Hongrois, point à la ligne, sans avoir à préciser son origine "ethnique". Sur les autres points que vous abordez, je ne suis pas loin de partager ce que vous écrivez, mais je ne veux pas gâcher mon plaisir, ni celui de nombreux Hongrois de Paris de voir une représentation aussi significative de la culture hongroise même partielle, même commerciale. Elle m'a semblé assez adaptée au contexte du Salon de l'Agriculture. Bientôt, dans la seconde quinzaine de mars, la Hongrie sera représentée au Salon du Livre par d'autres facettes de son génie. Goûtons tout cela sans modération.
    Bien à vous

    RépondreSupprimer