jeudi 11 octobre 2012

Le carnet de bord d'Imre Kertész aux temps du Nobel

"Sauvegarde est le Journal des années 2001 à 2003 d'Imre Kertész, où le Hongrois, éternel réfractaire, revient en particulier sur son prix Nobel.
Bien avant la consécration de son oeuvre par le Nobel, Imre Kertész n'a cessé, pendant trois décennies, de mettre son âme à nu et d'évoquer ses tourments de romancier dans un Journal de galère traduit en 2010 chez Actes Sud. Dans Sauvegarde, il poursuit ce dialogue acharné avec lui-même mais sur une période beaucoup plus courte puisque ses confessions ne couvrent que deux années, entre 2001 et 2003. Au coeur de ces pages, bien sûr, le noyau noir de son existence, l'Holocauste, et, plus largement, la question du totalitarisme, dont le Hongrois ne cesse de débusquer le fantôme dans un XXIe siècle où plane l'ombre de Big Brother." La suite sur lexpress.fr

5 commentaires:

  1. Bonjour JP - Pour info:
    http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Europe/Imre-Kertesz-L-Union-europeenne-doit-avoir-de-l-assurance-_NG_-2012-10-14-864496
    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  2. Et concernant le livre que vous notez avec l'avis de l'express, voici l'avis de Libération:
    http://www.liberation.fr/livres/2012/09/12/imre-kertesz-ame-nobel_845871
    Viszontlàtàsra

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour michartpoesho, j'avoue avoir lu cette information et l'avoir négligée tellement elle me paraissait navrante. Le prix Nobel de la paix décerné à une institution qui provoque la misère et les manifestations en Grèce, Portugal, Espagne, France, partout où elle sévit, qui a semé la guerre dans les Balkans qui la poursuit en Afghanistan, en Afrique... c'est une véritable provocation. Que Kertész l'approuve est pitoyable et honteux. J'avais envie de ne pas y prêter attention. Mais après tout me voilà un peu contraint de faire connaître cette information et je ne suis pas responsable de ses prises de position quelle que soit mon admiration pour son oeuvre littéraire.

    RépondreSupprimer
  4. Mais cher JP, loin de moi l'idée de vous contraindre...
    Cependant ne pensez-vous pas que ce prix est au contraire une arme de combat pour faire se ressaisir dirigeants et peuples européens (chacun dans son domaine) et se souvenir de la profession de foi des fondateurs de l'Europe ? Et un bel outil - peut-être involontaire certes, quoique: car on savait cette menace imminente depuis l'an dernier - pour ceux qui veulent sauver l'Aide alimentaire dont bénéfice 18 millions d'Européens, et que 5 pays européens dont la Tchécoslovaquie (!!) veulent supprimer:
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/10/15/les-ong-francaises-se-mobilisent-pour-defendre-l-aide-de-l-ue-aux-plus-demunis_1775717_3214.html
    Je me permets de vous suggérer de mettre cet article en valeur, la vidéo est très intéressante, car elle figure une réalité poussée à l'extrême concernant les démunis, mais trop exacte concernant les autres!

    Le gvt hongrois ne fait apriori pas partie des 5 opposants à l'aide des démunis, cependant quel est l'exacte part dont il bénéficie et surtout quel est l'usage qu'il en fait ? Sa part va-t-elle bien aux démunis?
    Ce que vous évoquez http://mardishongrois.blogspot.fr/2012/10/file-dattente-sans-fin-pour-un-repas.html est-il le fait d'une association en butte à Orbàn ? (je n'ai pas lu l'article)
    En tous les cas, tout se tient: misère, racisme, guerre cultivés par les riches pour être plus riche: ce dont fut victime Kertéz qui veut sans doute prémunir l'Europe d'une nouvelle vague de ce genre - De plus ,notez bien qu'il est malade, et semble ne pas pouvoir s'exprimer longuement. Toutefois je ne vois pas de réelle contradiction avec ses analyses antérieurs dans les interview
    belle continuation

    RépondreSupprimer
  5. L'association qui a publié la photo sur Facebook n'a apparemment aucune visée politique, c'est une assoc de bienfaisance et elle met en garde contre l'utilisation politique qui est faite de cette image qui s'est rapidement propagée. Voici ce qu'elle écrit sur Facebook : "Az elmúlt napokban azzal kellett szembesülnünk, hogy a múlt heti ételosztásról készített fotónkat sokan sokféle szögből beállították a maguk ízlése és célja szerint. Gyakran politikai célokra, politikai kommentárokra használták fel. Az ered
    eti fotón nem szerepelt semmilyen felirat. A fotónk alatt szereplő konstruktív, építő hozzászólásoknak, különösen az ötleteknek, vagy segítő kéz felajánlásának nagyon örülünk, az Ételt az Életért program azonban szeretne távol maradni a politikai élet minden szegmensétől. Ezért szeretnénk itt, a kép eredeti megjelenési helyén elhatárolódni ezektől, és reméljük, hogy ezentúl tiszteletben tartják/tartjátok a fotóinkat.

    Megértésetekben bízva, a program koordinátorai"

    RépondreSupprimer