lundi 22 octobre 2012

Noéplanète d'Árpád Schilling - La planète folle d'Árpád

"Le nouveau spectacle du Hongrois Árpád Schilling a beau être décousu, long, agaçant par moment, naïf, frustrant, on doit s'incliner : c'est un vrai « moment de théâtre ». Des spectateurs partent par paquets ? Oui, mais les jeunes restent. Et c'est un bon signe : « Noéplanète » leur parle. Le sujet central -prélever des échantillons sur des jeunes gens pour créer une humanité nouvelle (et réussie) sur une autre planète -se perd quelque peu en chemin, pour réapparaître à la fin, quand le public est invité à choisir le personnage qui occupera la dernière place restante dans une décapotable prête au grand voyage..." La suite sur lesechos.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire