vendredi 5 octobre 2012

Les étrangers : Sándor Márai décrit le Paris de l’Entre-deux-Guerres à travers les yeux d’un jeune immigré hongrois

"Albin Michel sort un peu plus tôt cette année sa perle du grand auteur hongrois Sándor Márai,qui avait été un peu oublié après son exil de Hongrie en 1948 et connaît un regain d’intérêt croissant depuis les années 1990 . A côté de ses pièces de théâtres, désormais souvent jouées en France comme « Les Braises » (parution française 1995) ou « La conversation de Bolzano« , son œuvre romanesque est un filon de beautés auquel Albin Michel nous donne accès, dans les traductions de Catherine Fay. Après « L’étrangère » et La sœur, « Les étrangers » est une plongée dans le Paris de l’Entre-deux-guerres, ville d’immigration, certes, mais que les souvenirs de Márai transmués en fiction dépeignent bien moins accueillante que le veut le mythe de « La fête » vanté par Hemingway à peu près à l’époque où se passe l’action de ce roman. En librairies depuis le 4 octobre 2012." La suite sur toutelaculture.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire