samedi 20 octobre 2012

Théâtre : Arpád Schilling sur la route des Roms

"Critique Théâtre. Par RENÉ SOLIS
A Chaillot, le Hongrois, adepte du «mouvement permanent», s’intéresse à la question tzigane, avec sa pièce «Noéplanète».
Pour présenter Noéplanète, le spectacle qu’il crée à Chaillot, le metteur en scène Arpád Schilling cite Jean Vilar, ancien maître des lieux dont on célèbre cette année le centenaire. «Il n’est pas de style scénique à jamais fixé, écrivait Vilar dans son Rapport général aux comédiens. Création ou interprétation, toute chose en notre métier subit aussi les remous de l’histoire. Rien n’est fixe. Et rien ne peut être modifié sans quelque danger. Le fait caractéristique de notre métier, peut-être est-il ce mouvement permanent, cette mobilité incessante, ce devenir jamais stoppé.»" La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire