samedi 15 juin 2013

Le cas Wittner

"Sur une photographie de 1956, on découvre Maria Wittner, jeune hongroise en lutte contre l’oppression soviétique. Plus de cinquante ans après, cette vieille dame a rejoint la droite extrême. Pourquoi ? L’écrivain Alice Zeniter, raconte sa drôle d’histoire.
Il y a cinq ans, une envie de quitter la France et l’offre d’un poste de lectrice m’ont conduite à Budapest, une ville dont je ne connaissais rien. Sur place, à l’ombre des monuments impériaux tagués et des rares statues soviétiques, bercée par les remous lents du Danube, je me suis plongée dans l’Histoire de la Hongrie. La lecture des quelques livres publiés en français sur le sujet a été entrecoupée des récits familiaux de mes amis, ainsi que de virées au marché aux puces où les objets racontent de petites tragédies personnelles eux aussi. Beaucoup de mes découvertes ont nourri l’écriture du roman Sombre Dimanche*, paru il y a quelques mois. Il en est d’autres que j’ai conservées, incapable de savoir quoi en faire mais pourtant obnubilées par elles. L’histoire de Maria Wittner en fait partie." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire