lundi 17 juin 2013

Orbán met Budapest sur écoute

"Récit Sur simples soupçons de corruption, policiers, ministres ou juges pourront être espionnés.
Par FLORENCE LA BRUYÈRE Correspondante à Budapest
Ils croyaient que «Big Brother», personnage omniscient du célèbre roman de George Orwell 1984, décrivait les errements du communisme. Ils s’aperçoivent, près de vingt-cinq ans après la chute du Mur, qu’il se perpétue parmi les successeurs de ce système. Alors, devant le ministère de l’Intérieur, une poignée de militants s’est réunie pour lire à haute voix des passages de l’ouvrage d’Orwell, après avoir appris que le Parlement, dominé par la droite populiste de Viktor Orbán, avait voté le 21 mai..." La suite sur liberation.fr sur abonnement ou en kiosque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire