vendredi 14 juin 2013

« Liliom » et « Orlando » avaient rendez-vous au Printemps des comédiens

"C’est toujours avec joie que je retrouve « Liliom », la pièce du Hongrois Ferenc Molnar, l’une de mes pièces préférées du XXe siècle, belle comme une chanson d’amour inoubliable, triste et gaie à la fois, une pièce balancée et structurée comme une romance. « Vie et mort d’un vaurien » en est l’exact sous-titre.
« Liliom » est donnée dans la traduction – parue aux Editions théâtrales – fluide et directe de la regrettée Krisztina Rády (en collaboration avec Alexis Moati et Stratis Voyoucas), qui pousse la « private joke » jusqu’à donner son prénom et son nom à des rues citées dans la pièce." La suite sur rue89.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire