lundi 16 mai 2016

Dé-dia-bo-li-sa-tion ou le grand ménage de printemps au Jobbik

"Comme pressenti, la stratégie de recentrage du Jobbik opérée par son leader, Gábor Vona, entraîne de fortes dissensions internes.
Le porte-parole du parti, Ádám Mirkóczki, l’assure à la presse : il n’y a pas de schisme au sein du parti hongrois d’extrême-droite. Mais la décision de Vona d’écarter trois vice-présidents représentant la ligne dure du parti aux prochaines élections internes cet été fait trembler la formation. Nommément, ce sont Előd Novák, István Apáti et István Szávay qui sont dans le collimateurs et ont été informés abruptement de leur mise à l’écart." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire