mercredi 18 mai 2016

Saints de glace par Flora

Vague de froid dehors et dedans. Peut-être même plus encore à l’intérieur.
Un moment difficile à passer. Pas le premier, ni le dernier - avec un peu de chance.
Tout le monde connaît ce genre de baisse de tonus. Parfois, la cause en est palpable, bien plus grave qu’une déprime saisonnière ou une opposition des planètes. On cherche une branche pour s’accrocher.

Le Web pullule de phrases bien-pensantes, gorgées de sagesse proverbiale, antique ou plus récente. Cela ne manque pas, des gens qui savent ce qu’il faut à leurs congénères bancals pour tenir debout. Toujours prêts à tendre la béquille morale, pour apporter la preuve de leur savoir-faire à colmater les fissures psychologiques.

Il y a des sites, des blogs spécialisés dans le deuil. Tel prédicateur converti en « self made » psychologue vous noie dans un flot mielleux, telle autre « belle âme » au regard pénétrant, à qui ses propres tourments passés confèrent la mission d’assommer ses « clients » de sentences creuses. Tu es plus bas que terre, tu souffres du manque de l’être cher, cruellement, inconsolablement. Tu cherches un peu de compassion, un mot, un geste, pour desserrer l’étau. On t’assène: «Le temps ne guérit rien. Apprends à vivre avec ta douleur.»

Un peu plus loin, on consent à un chouïa d’avancement, avec une pincée de concession: « Le temps atténuera peut-être les blessures mais il n’apportera jamais l’oubli. » De soi-disant grandes vérités, des lieux communs béants. Manufacturés en série par des gourous amateurs qui, gorgés de suffisance, pondent et distribuent généreusement leurs trouvailles oiseuses. Pourquoi pas? Les clients sont foison.

Les peines de coeur constituent un autre domaine fertile. Personne ne veut de toi? Ton estime personnelle est en chute libre? Te remettre en question? Dangereux pour ladite confiance. J’ai mis la main sur une perle, un conseil inestimable et imparable: « Sois la femme que tout le monde veut mais que personne n’aura. Excepté le seul homme qui se tiendra fièrement à tes côtés. Et tu comprendras que ça valait la peine de l’attendre. »

Ouf, on est sauvés.

Rozsa Tatar

Rozsa Millet
rozsatatar(AT)wanadoo.fr

mes blogs (cliquer):
nouveau blog: http://rozsaflo.blogspot.fr
en français: http://flora.over-blog.org
en hongrois : http://floramagyarblogja.blogspot.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire