samedi 21 mai 2016

En Hongrie, Viktor Orbán ou la crème de l’extrême

"Le Premier ministre hongrois, qui a phagocyté les institutions jusqu’à vassaliser la Banque centrale, est perçu comme un «modèle» par les nationalistes européens.
Les conservateurs au pouvoir en Pologne l’encensent, le chef du gouvernement slovaque l’estime, et pour Heinz-Christian Strache, chef du FPÖ, le parti d’extrême droite autrichien donné gagnant à l’élection présidentielle de dimanche, c’est un «modèle». Le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, fascine. Ce politicien de droite nationaliste, partisan d’un Etat fort, magnétise les droites extrêmes d’Europe. Il a su prendre le contrôle total des médias publics, se tailler une loi électorale sur mesure et phagocyter les institutions démocratiques." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire